Le « KAGAMI BIRAKI » est une cérémonie pour le nouvel an dans le japon ancien, pris par le fondateur du judo dès 1884 où il y a partage du « mochi » qui est un gâteau de riz comme notre « koba », partage du « siruko » qui est une soupe d’haricots rouge.  le « biraki » symbolise le renouveau et la prise de position qui s’apparente à une bonne résolution comme le nettoyage de printemps. De nos jours dans les Dojo traditionnels, cette cérémonie comporte différentes activités permettant d’honorer les pratiquants: Remise de diplôme et nouveau grade, Démonstration de KATA, …

Cette cérémonie des vœux est un moment tout à fait privilégié d’un Dojo Traditionnel où tous les « Bugei-Sha » peuvent se réunir sans autre but que de manifester leurs attachements à leur discipline, à leur école et leurs reconnaissances à celui qui leur enseigne ainsi qu’à ceux qui contribuent à cet enseignement (maîtres du passé, élèves du dojo,…)

L’événement de ce jour a été une initiative exclusive du JUDO CLUB HAKUDOKAN, une organisation qui a permis de valoriser le JUDO et de vivre l’art dans un aspect spécifique. Suite à cet événement, la demande du fondateur du JUDO CLUB HAKUDOKAN, Maître Mamy Dongoza RASOLONDRAIBE, de créer des KATA CONTEST NATIONAL c’est à dire des tournois de KATA au niveau national va être étudié par le staff technique de la Fédération Malagasy de Judo. L’événement appartiendra au JUDO CLUB HAKUDOKAN mais pour l’emmener au niveau national, le club aura l’appui de la Fédération Malagasy de Judo selon les propos de Me Siteny RANDRIANASOLONIAIKO, Président de la Fédération Malagasy de Judo.